Comment Distinguer une Imprimerie Durable

tabletLes «  lettres de créance » de l’imprimerie durable

Aujourd’hui il y a de nombreuses imprimeries sur le marché des arts graphiques. Un client qui souhaitant imprimer n’importe quel travail, peut choisir parmi un large éventail d’imprimeurs. Ce qu’un client espère d’une imprimerie c’est d’obtenir un produit imprimé de qualité à des prix réduits et ça sans délaisser ponctualité dans les délais de livraison.

Tout au long du processus de production, la commande du client passe par plusieurs étapes. Il faut prendre en compte non seulement le quoi (la qualité du produit imprimé et son prix d’achat), mais aussi le comment (comment la commande est gérée dans l’imprimerie tout au long du processus de production). La même commande gérée par des imprimeurs différents peut avoir des répercussions différentes, aussi bien, sur le résultat du produit que sur la relation client.

Lors du choix d’une imprimerie, il faut prendre en compte des critères de qualité pour faire basculer la balance en faveur d’un ou de l’autre imprimeur. Ces critères de qualité prennent corps en un ensemble de bonnes pratiques, lesquelles sont facilement quantifiables et mesurables. Ces bonnes pratiques sont ce que nous pourrions dénommer «  lettres de créance » de l’imprimerie durable.

Veuillez trouver ci-dessous les bonnes pratiques les plus facilement identifiables :

Facilités maximales au client pour l’obtention du prix et pour la réalisation de la commande.

Le mot qui définit le mieux cette pratique est « simplicité ». Si l’obtention du prix par le client est facile et rapide, c’est bien, mais si en plus de ça la relation client  est entretenue et conviviale, alors nous sommes proches de l’excellence en tant qu’imprimeurs.

En général, il y a 2 modèles différents d’imprimeries sur le marché. D’un côté, il y a les imprimeries qui suivent le modèle d’affaires traditionnel. D’un autre côté, il y a les imprimeries dont le modèle d’affaires est online. Avec le premier profil d’imprimeur, pour obtenir le prix d’un produit le client doit demander un devis, en saisissant soigneusement toutes les données; ensuite, le client doit attendre la réponse de l’imprimeur ; lorsque le client obtient le prix, si celui-ci lui convient, il devra donner la validation pour démarrer la commande. En résumé, le client perd du temps et du travail. Du temps, parce que le processus peut prendre au moins 24 heures… ou plus, selon la rapidité de l’imprimerie pour passer l’offre. Et du travail, car le client doit écrire toutes les données de la commande, contacter l’imprimeur, réclamer le devis… En revanche, dans le modèle d’affaires online le client obtient le prix à l’instant, grâce à la mise en place du portail web dénommé boutique en ligne. En outre, le client peut voir aussi les jours de production. Le client peut savoir, à l’instant, le prix de toutes les variantes pour son projet. L’instantanéité est essentielle : les ennuis et les longues attentes sont finies. Le client voit le prix et fait la commande en quelques « clics ».

imprimerie-ligne

Ponctualité dans les livraisons des commandes.

La Fontaine a écrit à Le lièvre et la tortue : “ Rien ne sert de courir, il faut partir à point. ” Avec l’imprimerie en ligne le client peut voir très aisément les jours de production de sa commande. Grâce à quoi, le client sait à tout moment quand il recevra le travail. La transparence est totale. Dans le modèle d’affaires traditionnel, en revanche, le client doit demander à l’imprimeur la date prévue de livraison. Si celui-là est « inconstant », la date peut changer ou même être rompue. Résultat : plus de travail et plus d’incertitudes pour le client.

Bonnes pratiques environnementales.

L’imprimerie durable prend soin aussi bien de l’environnement que de ses propres installations. Grâce à une série de mesures simples, l’activité de l’imprimerie peut être très respectueuse envers l’environnement : récirculation de l’eau aussi bien dans les presses offset que dans les développeuses des machines CtP ; recyclage des produits chimiques utilisés pendant le développement des plaques ; réutilisation de l’énergie réactive (cette énergie est dégagée lorsqu’on produit le démarrage d’une machine) ; utilisation d’encres fabriquées avec des huiles végétales ; alimentation automatique de l’encre aux presses d’impression offset, par le biais de tuyaux qui partent de réservoirs d’encre de grande capacité ; optimisation des formats du papier sur machine ; impression sans alcool isopropylique dans la solution de mouillage. Essentiellement, la réduction de la consommation d’énergie et la réduction de la consommation d’eau sont les aspects les plus importants pour le respect envers l’environnement. Or, il ne faut pas croire aveuglément l’imprimeur par le simple fait qu’il affirme son engagement envers les bonnes pratiques environnementales…

Ouverture des installations.

Comment être certains de la sincérité des engagements environnementaux de l’imprimeur? Il y a un indicateur certain pour le vérifier: sa disponibilité pour montrer ses installations. L’imprimeur engagé avec le respect de l’environnement facilite la visite des clients à ses installations; de cette façon, le client constate que les engagements de l’imprimeur envers l’environnement ne sont pas des paroles en l’air. En outre, le client peut voir, quelles sont les machines et quels sont les processus productifs que l’imprimeur peut faire en interne, aspect qui est directement lié au point suivant.

imprimerie-durable

Réalisation des processus productifs dans les propres installations.

L’imprimeur intégral fait tous les processus productifs dans ses propres installations (en interne), sans rien à sous-traiter. Quels sont les avantages ? D’abord, l’imprimeur maîtrise aussi bien la qualité des commandes que l’accomplissement des délais de livraison. L’imprimeur, puisqu’il ne dépend pas de tiers, dispose de ses propres ressources et il est entièrement responsable des travaux en cours. Pour ce faire, il faut une grande polyvalence du personnel engagé dans la production, ce qui est directement lié au point suivant.

Modèle d’entreprise coopérative.

Dans le modèle coopératif, les travailleurs sont les propriétaires des moyens de production. Contrairement au modèle traditionnel (celui des sociétés commerciales), dans lequel il prévaut la dichotomie patron / salarié, dans le modèle coopératif il prévaut la figure du membre associé-travailleur. C’est-à-dire, ceux qui travaillent sont en même temps les propriétaires de l’entreprise. Par conséquent, leur engagement envers la qualité des travaux est complet, de plus, ils se soucient de remplir les objectifs de délais de livraison. La souplesse du personnel de production permet de s’adapter à toutes circonstances. En outre, dans le modèle coopératif il prévaut la création et le maintien des postes de travail. Le bénéfice d’aller vers un collectif est plus que tout l’intérêt particulier envers le client.

Que signifie « imprimerie durable »? Cela signifie avoir à l’esprit et mettre en place des valeurs qui régissent toutes les activités. L’engagement social et le respect envers l’environnement font partis de ces valeurs. Il s’agit de travailler au présent avec une vision pour l’avenir; les générations futures apprécieront cet engagement.

Comment Distinguer une Imprimerie Durable
Notez cet article