Comment fonctionne l’impression offset ?

Parfois, surtout lorsqu’ils visitent nos installations, les clients nous demandent comment fonctionne l’impression offset. Le système d’impression offset est tout à fait méconnu même pour les personnes qui, en raison de leur travail, sont généralement en relation avec les presses d’impression, alors nous allons expliquer brièvement…

Le processus d’impression offset

Avant d’imprimer….

Actuellement le processus d’impression a son origine dans l’ordinateur, en particulier dans les fichiers PDF, lesquels sont généralement générés à partir de logiciels professionnels de mise en page comme InDesign et Illustrator. Les informations à imprimer sont ensuite gravées sur des plaques d’aluminium : dans le cas de l’impression en quadrichromie, on utilise une plaque pour chaque couleur (cyan, magenta, jaune et noir). Les machines qui font le flashage des plaques sont les CtP (Computer-to-Plate, » de l’ordinateur à la plaque « ). Lorsque les plaques ont été flashées et développées, elles sont placées sur la machine d’impression.

Dans cette vidéo, nous vous montrons un CtP en fonctionnement :

 

Pour comprendre le fonctionnement de l’impression offset, il faut savoir d’abord que la plaque d’impression est recouverte sur toute sa surface d’une couche de polymères qui a la propriété d’attirer (fixer) l’encre et de repousser l’eau. La surface nue de la plaque, par contre, repousse l’encre et attire l’eau. Et vous le savez déjà, l’eau et l’huile (encre) ne se mélangent jamais.

La fonction du CtP est précisément de  » brûler  » au moyen d’un laser les zones de la plaque qui ne seront pas imprimées. Le mot  » brûler  » signifie dans ce cas enlever la couche de polymère.

Enfin, les zones  » lipophiles  » de la plaque sont celles qui retiennent l’encre et repoussent l’eau, tandis que les zones  » hydrophiles  » de la plaque (lesquelles ont été brulées par le laser du CtP) sont celles qui retiennent l’eau et repoussent l’encre. En peu de mots, les zones lipophiles sont les images réelles à imprimer, car elles vont retenir l’encre sur la presse offset.

Dans la presse offset

Une fois les plaques sont prêtes pour l’impression, nous allons voir ci-dessous la séquence des étapes qui nous permettra d’imprimer à partir du papier, de l’encre et de l’eau :

1 Placer les plaques dans les cylindres porte-plaque (aussi nommés cylindres d’illustration).

Au démarrage de la machine…

2 Un jeu de rouleaux (rouleaux de mouillage) transmet une solution aqueuse d’un seau à la plaque en mouillant la surface. Comme nous l’avons expliqué, seulement les zones où le métal est exposé peuvent accepter l’eau.

impression offset

3 Un autre jeu de rouleaux (rouleaux encreurs) transmet l’encre d’un autre bac à encre (plateau encreur) à la plaque. L’encre ne doit être fixée que dans les zones où il y a du polymère. Les zones métalliques en vue repousseront l’encre, car une mince couche d’eau existe déjà sur elles.

La plaque est prête à transmettre l’image.

Cependant, et c’est un autre point qui différencie l’offset des autres systèmes d’impression, la plaque encrée n’entrera pas en contact direct avec le papier : au lieu de cela, un deuxième cylindre nommé cylindre offset, recouvert par le blanchet, est inséré en place avec une surface élastique à base de caoutchouc.

4 L’encre est transférée du cylindre porte-plaque au blanchet.

Et puis……

5 L’encre est transférée du caoutchouc au papier. Le papier circule entre le cylindre offset et un troisième cylindre (nommé cylindre d’impression), qui est conçu pour exercer la bonne pression afin de permettre l’impression et la circulation du papier en même temps.

L’étape intermédiaire du blanchet au papier est nécessaire : si le papier est en contact direct avec la plaque, l’image va se détériorer immédiatement, car le papier est un matériel très abrasif (et l’image sur la plaque est très délicate).

Notez que ce processus est répété pour chaque unité d’impression. Pour obtenir une image en couleur (quatre couleurs), le papier passe ensuite à travers au moins de 4 unités d’impression. S’il y a du vernis de protection o bien une cinquième couleur (ton direct ou pantone), alors le papier passe à travers 5 unités d’impression. Dans cet autre article, nous expliquons plus en détail comment obtenir l’impression en couleur.

Et c’est ainsi que l’impression offset fonctionne !

La vidéo suivante de Sappi explique de manière très divertissante l’ensemble du processus d’impression offset. Nous vous recommandons de prendre quelques minutes pour le voir :

Comment fonctionne l’impression offset ?
Notez cet article